Recto


 
Jane Surrey - Tout tout doucement

Face A


Titre: Compte pas sur moi (3’36)

Interprète: Jean-Jacques Goldman

Auteur/Compositeur: Jean-Jacques Goldman

Jane Surrey - Tout tout doucement

Verso


 
Jane Surrey - Tout tout doucement

Face B


Titre: Confidentiel (2’35)

Interprète: Jean-Jacques Goldman

Auteur/Compositeur: Jean-Jacques Goldman

Jane Surrey - Tout tout doucement

Informations


Format: 45 Tours – Pays: Canada – Année: 1985 – Editeur: CBS – Référence: I5-7129

Divers:

Edition Canada.

Vidéos


 

 

Paroles


 

 

Compte pas sur moi


 

 

Oublier d’où je viens, ma mémoire et les miens
Non, non, non, non, non
Endosser pour faire bien les nouveaux lieux communs
Non, non, non, non, non
Penser qu’on a moins tort quand on hurle plus fort
Non, non, non, non, non
Oh, t’en trouveras des tas pour chanter ces choses-là
Alors, compte pas trop sur moi
Compte pas sur moi
Des scandales en gros plan sur l’empire de mes sens
Non, non, non, non, non
Des jurons, des slogans, toutes ces fausses insolences
Non, non, non, non, non
Des looks, ces uniformes qui font marcher au pas
Non, non, non, non, non
Oh, t’en trouveras des tas pour te faire ces plans-là
Alors, compte pas trop sur moi
Compte pas sur moi
Et y en a des bien plus gros, des biens plus « respectables »
Moins ringards et rétros, des bien plus présentables
Qui visiblement parlent à la postérité
Loin de mon éphémère et ma futilité
Des grands, des créateurs, avec une majuscule
Loin de tout quotidien, sans le moindre calcul
Les rockers engagés sont nos derniers des justes
Ils nous sauvent peut-être pendant qu’on s’amuse
De médailles en pseudo respectabilité
Non, non, non, non, non
Me baisser pour quelques caresses autorisées
Non, non, non, non, non
Quand la partie sera finie, tirer les pénalties
Non, non, non, non, non
Des comme ça, t’en trouveras
Juré t’en manqueras pas
Alors, compte pas trop sur moi
Compte pas sur moi
Compte pas sur moi
Compte pas sur moi

Confidentiel


 

 

Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi, sur mon chemin

Te dire que c’était pour de vrai
Tout c’qu’on s’est dit, tout c’qu’on a fait
Qu’c’était pas pour de faux, que c’était bien

Faut surtout jamais regretter
Même si ça fait mal, c’est gagné
Tous ces moments, tous ces mêmes matins

J’vais pas te dire qu’faut pas pleurer
Y’a vraiment pas d’quoi s’en priver
Et tout c’qu’on n’a pas loupé, le valait bien

Peut-être on se retrouvera
Peut-être que peut-être pas
Mais sache qu’ici-bas, je suis là

Ça restera comme une lumière
Qui m’tiendra chaud dans mes hivers
Un petit feu de toi qui s’éteint pas

Pin It on Pinterest

Share This