Sweet Memories – Slow me again

Dans le numéro d’Aout 1994 de Platine, Jean Mareska disait : « Goldman a chanté les Platters et le Disco »

Du succès de « Rock Collection » de Laurent VouIzy en 1977. Jean-Jacques, toujours à l’affût d’un bon coup m’a dit : « Si on faisait la même chose avec des slows ? ». J’étais OK et on a enregistré la chanson sous un troisième nom : Sweet Memories, c’était vraiment un coup, avec un avenant au contrat d’interprète de Jean-Jacques. On a travaillé avec un arrangeur qui s’appelait Michel Bernholc pour arriver à imbriquer les 15 ou 20 chansons les unes dans les autres, ce qui n’était pas une mince affaire bien que celles que nous avions choisies étaient toutes bâties sur le même anatole, les même suites harmoniques. On passait de « Only you » des Platters à « Nights in white satin » des Moody Blues. Jean-Jacques n’y a fait que poser sa voix en alternance avec une amie anglaise qui faisait des passages parlés. Ce disque fut un gros succès de discothèque, mais n’a pas vendu vraiment. »